Equipe de France : rencontre avec Melvyn Baillon

Le Pic du Jer n’a aucun secret pour Melvyn Baillon, il y roule depuis tout petit et connait maintenant toutes les meilleures lignes de la piste de Coupe du Monde. Qu’il fasse beau, qu’il pleuve ou qu’il vente, si vous venez rouler au Pic, vous aurez toutes les chances d’admirer -furtivement- Melvyn sur son vélo de DH. Melvyn n’est pas de ceux qui parlent fort dans le funiculaire, discret, il reste concentré sur sa prochaine descente, mais dès lors que la porte s’ouvre, le jeune homme se transforme en une machine de guerre, il remonte la rampe de départ sur le vélo, et droppe pour enchainer les sauts et lacérer les virages relevés. Quand on le voit rouler, tout parait simple et fluide, mais ne vous laissez pas avoir par cette impression, la réalité est toute autre : cette apparente facilité est le fruit d’un don naturel et d’un travail constant, le tout mûri par des années de pratique passionnée.

En course, Melvyn ne se contente pas des places d’honneur, c’est tout pour le podium ! En habitué du Top 10, il sait gérer ses runs et sa technique fait mouche ! D’ailleurs la FFC ne s’y est pas trompée et lui offre le privilège d’intégrer l’équipe de France ! LE tremplin idéal pour qu’il puisse réaliser son rêve : faire partie d’une équipe pro UCI ! En attendant, il prendra le départ des Coupes du Monde UCI 2019 en tant que meilleur espoir pyrénéen et représentant LourdesVTT.

En plus d’être un excellent pilote, Melvyn est un garcon sérieux et pour la petite histoire : il a insisté pour que son interview ait lieu durant le week-end car la semaine il est pris par son travail scolaire !

Salut Melvyn, peux tu te présenter rapidement ?
MB : Bonjour, je me présente : je m’appelle Melvyn Baillon, je suis cadet deuxième année. Je suis actuellement au club de LourdesVTT

Quel age as-tu et depuis combien de temps roules-tu ?
MB : J’ai 16 ans, je pratique le VTT depuis l’âge de 4 ans, cela fait donc 12 ans que je pratique le VTT en compétition.

Quels sont tes meilleurs résultats et souvenirs de course ?
MB : Mes meilleurs résultats sont la quatrième place à la Coupe de France de Pra-Loup et la troisième place au classement général de le Coupe de France. Je pense que j’ai deux gros souvenirs sur des courses. Le premier gros souvenir dont je me souviendrai toujours, c’est le podium du général de la Coupe de France avec mes deux potes qui étaient premier et deuxième. Ensuite c’est la Coupe Régionale de Brassac, il y avait une ambiance de fou, une piste de malade : c’était la folie, je me souviendrais longtemps !!

Quel est ton spot préféré (en dehors du Pic du Jer bien évidemment) ?
MB : Mon spot préféré est Morzine mais Vallnord a l’air vraiment pas mal mais je n’ai jamais eu l’occasion d’y aller.

Tu entres en Equipe de France, quel est ton programme avec eux ?
MB : Le programme est assez simple, je pense rester avec eux et participer aux Coupes du Monde, j’ai mon premier stage avec la sélection aux vacances de la Toussaint.

Quels sont tes objectifs pour l’année prochaine ?
MB : Pour 2019, finir dans le Top 10 en Coupe du Monde et Top 3 en Coupe de France.

Quels sont tes objectifs dans ta vie de pilote ?
MB : J’aimerai intégrer un team UCI et pouvoir vivre du vélo.

Comment t’entraines-tu ? Pratiques-tu d’autres sports ?
MB : Je roule pas mal en enduro et je fais de la muscu. je fais aussi du rugby.

Ta journée parfaite ?
MB : C’est être avec mes potes, nos vélos et rouler !!!

D’où ou de qui te vient la passion du vélo ? 
MB : C’est mon papi qui m’a transmis cette passion.

Ou peux-t’on te suivre sur les réseaux sociaux ?
MB : Sur Instagram principalement (@melvynbaillon55) et sur Facebook.

Merci Melvyn !