Jérôme, Lourdes VTT, a testé un bon paquet de destinations…

Pratique du vélo :

 VTT depuis longtemps, quelques enduros au début de la discipline puis dans les années 2010/2011, quand le niveau a subitement monté, réorientation vers le vélo de montagne sans chrono et en privilégiant la beauté des sites et la technicité des sentiers. Les Hautes-Pyrénées se prêtent bien à ce type d’exercice. Mais beaucoup de destinations à l’étranger permettent aussi cette pratique!!

VTT pour le test :

Un 27,5 avec 150mm de débattement, léger, fiable, en mono (28×42), et de vrais pneus (flans renforcés et montés en tubeless)

La Pyr’Epic…

 C’est avant tout un projet commun imaginé par les passionnés du Club. C’est la volonté de faire un évènement suffisamment technique et physique restant quand même accessible à un grand nombre de pratiquants, sans tomber dans l’épreuve élitiste réservée à une minorité.

L’idée de base a été de relier quelques-uns des sites qui font la renommée de nos montagnes, été comme hiver.

Lors des reconnaissances de cet été, nous avons été amenés à reformater certains itinéraires pour créer 2 journées assez différentes: un samedi typé montagne et un dimanche orienté piémont mais plus physique! Heureusement qu’on fait du vélo entre amis, c’est idéal pour garder la motivation et pour mobiliser les dernières forces quand on se rapproche de Lourdes!

Des conseils ? 

Gérer ses forces et penser qu’il faut tenir les 2 jours! C’est une bonne idée d’envisager de rouler sur l’épreuve en faisant équipe avec des copains qui ont un niveau proche du sien.

La chaleur peut aussi s’inviter au programme et dans ce cas, il faut s’organiser en fonction pour éviter les coups de chaud et les tendinites… Et en cas de pluie, même si nous avons la possibilité de modifier une partie du parcours, il restera des passages délicats qui ne devraient pas rebuter un enduriste mais qui pourraient calmer les ardeurs d’un crosseux même bon!

Ah et puis aussi, il faut savoir être polyvalent avec son vélo: en effet, en plus du pédalage,  il y aura du poussage et même du portage. Du vrai vélo de montagne, on vous dit!! Mais les points de vue offerts par le parcours et la qualité des descentes nous ont laissé un magnifique souvenir et nous avons vraiment envie de partager tout ça avec vous !


Fred, petit montagnard fonctionnaire pas trop pressé

Pyr'Epic Fred

Ma pratique du vtt :

Avant tout à une histoire de potes, de partage et de nature. Je retrouve dans le vtt les mêmes sensations qu’en ski de randonnée, de bonnes suées en montée mais toujours avec l’idée de prendre un énorme plaisir en descente. J’aime gagner ma descente. Je suis donc plus orienté raid montagne avec des descentes typées enduro.

Mon vtt :

Un CANYON spectral ex en 27.5, fourche pike RCT 150mm,140mm de débattement arrière, environ 12.7 kg (selon constructeur mais comme c’est des allemands pareil ils ont menti 😉 ) braquet 26 / 10-42 oui j’ai bien dit 26 j’ai pas les cannes de julien pour tracter un 32 mais ça me permet de rester assez longtemps sur le vélo. Pneus Maxxis high roller et ardent en 2.4. TR.

La Pyr’Epic c’est…

Un condensé des Pyrénées. Un voyage au cœur de nos vallées. Le départ de l’emblématique Pic du Midi reste un pur moment d’émotion avec un panorama à couper le souffle. Mont perdu Néouvielle Marboré,Vignemale, Ardiden; Balaïtous des sommets qui font rêver plus d’un randonneur se dressent face à nous.

Le raid se compose d’une succession de descentes toutes plus belles les unes que les autres, chacun trouvera son bonheur dans l’une d’elle, ceux sont des trésors à savourer à condition d’avoir un peu de bagages techniques sans être un pilote de DH. Et ce, même si l’on termine ce raid dans un haut lieu de la DH : le pic du Jer. Quant aux montées les chiffres pourraient laisser croire à une balade de santé, une formalité. Il n’en est rien, tant elles vous demanderont force courage et détermination. Le prix à payer pour accéder au graal. La Pyr’Epic c’est surtout une belle aventure humaine, j’ai découvert des gens généreux et motivés qui aiment le vtt de montagne et ce dans une ambiance des plus festives.
Pour résumer la Pyr’Epic c’est juste l’endroit où il faudra être début septembre.

Des conseils ?

Quel que soit vos objectifs sur ce raid, une bonne condition physique est préférable sinon certaines montées et peut être même certaines descentes pourraient devenir un calvaire. Profitez, ne lâchez rien, et surtout éclatez-vous en prenant un maximum de plaisir. Ce raid est pensé pour ça.